septembre 15, 2021

C’est une réalité que notre région a la prévalence la plus élevée de mariages d’enfants et de mutilations génitales féminines dans le monde, affectant des millions de nos filles. Ces pratiques traditionnelles néfastes ont un impact dévastateur, notamment des pertes de vie, des risques de maladies telles que la fistule, la perte d’éducation et d’opportunités de vie, des traumatismes et d’autres impacts psychosociaux entraînant une aggravation de la pauvreté et perpétuant un cycle d’abus. Cela nous appelle, en tant que chefs traditionnels et religieux, à assumer de toute urgence notre rôle de protecteurs de nos enfants. La pandémie de COVID-19 a encore exacerbé la prévalence de la violence sexiste dans nos pays et nos communautés.

Se taire n’est plus une option, car cela nous rend complices de ces crimes et perpétue les hypothèses selon lesquelles le mariage des enfants et les mutilations génitales féminines sont sanctionnés par la culture ou la religion. Nous condamnons publiquement toutes les pratiques culturelles et traditionnelles préjudiciables aux femmes et aux filles et contraires à nos valeurs traditionnelles et aux notions de droit naturel et de justice. Nous notons en outre que l’élimination du mariage des enfants et des MGF sont des étapes essentielles pour réaliser l’égalité des sexes et plusieurs des objectifs de développement durable, notamment des cibles sur la santé et le bien-être, une éducation de qualité, l’égalité des sexes, le travail décent et la croissance économique.

C’est donc sur cette prémisse que nous, les dirigeants et les membres du Conseil des chefs traditionnels d’Afrique (COTLA) nous engageons envers les idéaux et les efforts du Forum Génération Égalité et prenons des mesures pour éliminer la violence à l’égard des femmes et des filles. Nous nous engageons à prévenir et à éliminer les pratiques traditionnelles néfastes contre les femmes et les filles dans les communautés à travers l’Afrique. En tant que COTLA, nous nous engageons à soutenir les efforts du gouvernement et d’autres partenaires tels que l’initiative Spotlight conjointe UE-ONU pour mettre fin au mariage des enfants et aux MGF. COTLA mobilisera les institutions traditionnelles pour développer et mettre en œuvre des approches communautaires visant à lutter contre la dynamique sociale qui sous-tend la poursuite du mariage des enfants et des MGF et autres pratiques néfastes.

Source : ONU Femmes